Après une sévère crise de foi (précédée par une abominable crise d'à-quoi-bonisme dont je vous épargnerai charitablement les détails) il m'a paru indéniable que le "moi" est haïssable (bien que je me considère moi-même comme tout à fait charmante ;-) je veux dire par là qu'à trop s'appesantir sur son ego, on ne gagne pas grand-chose et que le nombrilisme n'incite pas à la joie de vivre) et que donc, il n'était pas absolument indispensable à l'accroissement du patrimoine culturel de l'humanité que je poursuive sur ces pages le récit poussif de mes errances.

Pour ceux que la curiosité dévore : sachez tout de même que j'ai occupé mon été par une randonnée le long du sentier cathare dans la France profonde des villages perdus au fin fond de nulle part... une bouffée d'air frais qui m'a réconciliée avec mon pays natal. Oui, j'ai rencontré dans les Pyrénées des tas de gens sympathiques et chaleureux qui menaient une vie paisible loin du stress et de l'agitation de la foule, dans le silence et la solitude, et la paix de l'esprit. J'ai savouré les grands espace... à taille quand même humaine, et me suis adonnée au maraudage de raisins, de figues, de mûres, de grenades et même de prunes. J'ai ensuite profité des dix jours de vacances qui me restaient pour m'envoler vers le Latium où j'ai enfin visité la villa d'Este et ses jeux d'eau immortalisés par saint Frantz Liszt, l'abbé auteur de la Mephisto valse ;-) la villa Hadriana ou plutôt ses ruines à la Piranèse, les nécropoles étrusques de Cerveteri et Tarquinia (l'occasion de relire Duras), la ville abandonnée de Canale Monterano, le lac volcanique de Bracciano, j'en passe et des pires.

Et me voilà maintenant en Espagne, dans la communauté autonome de Murcie, où j'ai rempilé pour un an d'assistanat. "Engagez-vous", qu'ils disaient...

Bon, cette fois, je suis officiellement "auxiliaire de conversation" -- ce qui sonne délicieusement comme "dame de compagnie"...

Et je viens de dénicher un merveilleux appartement dans une petite ville pas très loin de la côte.

Il fait BEAU il fait CHAUD : je me suis baignée dimanche dans la Méditerannée : c'était un délice : rafraîchissant quand on y entre et tellement agréable une fois qu'on y est qu'on n'a plus envie d'en sortir :-)

Il y a de quoi randonner, de jolies villes à visiter, et j'ai une chambre d'amis pour accueillir ceux qui le souhaitent (il y a de la place pour au moins un couple)

Radin-air et Zizi-jet offrent des vols à des prix défiant toute concurrence pour Alicante (ou au pire Valence sachant qu'il y a aussi des bus direct depuis Madrid) 

Bref : autant de bonnes raisons pour que mes lecteurs viennent me dire bonjour :-) 

Donc voilà : je compte sur vous ! et vous dis à bientôt, peut-être pas sur ces pages mais pour de vrai ;-)